Venue d’un auteur à Jeanne d’Arc

Sophie Laroche rencontre les élèves de 6e et de CM de l’établissement
mercredi 18 mai 2011
par  Mme Pairon


Questions des élèves de 6e à Sophie Laroche

Pourquoi avez-vous décidé d’être écrivain ? Depuis toute petite, j’ai toujours aimé inventer des histoires. C’est en Allemagne, où j’ai séjourné quelques temps, que tout à commencé. J’ai décidé d’écrire un livre et de me faire publier.

Quel est votre premier livre ?
Mon premier livre est "Le livre qu’il ne faut surtout, surtout, surtout pas lire".

Combien de temps avez-vous mis pour écrire "Le livre qu’il ne faut surtout, surtout, surtout pas lire" ?
Il m’a fallu 6 mois au total et 4 mois pour le corriger. Pendant la phase d’écriture, j’ai toujours un dictionnaire sous un bras et un Bescherelle sous l’autre bras.

Avez-vous déjà écrit des romans pour adultes ?
Non, je n’ai écrit que pour les enfants et pour les adolescents, notamment "Le carnet de Grauku" qui traite des addictions alimentaires chez les ados comme l’anorexie et la boulimie.

Quel est votre plus gros succès ?
C’est "Le livre qu’il ne faut surtout, surtout, surtout pas lire".

Quels sont vos autres livres ?
J’ai aussi écrit et publié, "Sauve qui peut", "Mon beau-père est un agent secret" et "Le carnet de Grauku". J’ai écrit d’autres romans qui n’ont pas été publiés. C’est toujours compliqué les histoires avec les maisons d’édition !

Quel est le livre qui vous plaît le plus parmi ceux que vous avez écrit ?
Je les aime tous, mais j’aime particulièrement les personnages de "Sauve qui peut..."

D’où vient votre inspiration ?
Je la dois certainement à ma formation initiale de journalisme.

A quel âge avez vous écrit votre premier livre ?
J’avais 37 ans. C’est le jour de mon anniversaire que j’ai obtenu un rendez-vous avec mon éditeur actuel.

Dans "Le livre qu’il ne faut surtout, surtout, surtout pas lire" vous êtes vous inspirée de la réalité ?
Oui, absolument !Je dénonce les auteurs à succès qui ne vendent des livres que sur leur seul nom. Il ne s’agit pas d’avoir un nom célèbre pour publier de bons livres. Un auteur à la mode n’est pas forcément un bon auteur. Vous en connaissez certainement, il s’agit d’écouter les promotions de ces écrivains sur les ondes des radios....

Comment choisissez-vous vos héros ?
Je m’inspire des noms que je connais. Je choisis de donner des surnoms pour que l’on se souvienne d’eux. Certains de mes personnages existent vraiment.

Votre métier est-il une passion ?
Oui c’est une passion. C’est super de passer son temps à faire ce que l’on aime. C’est motivant, agréable, mais c’est parfois fatiguant ! De plus, l’avenir est incertain dans cette profession, car c’est difficile de trouver un éditeur qui accepte de vous publier et c’est dur de vivre de sa plume. Bref, c’est un métier passionnant mais c’est aussi un métier d’incertitude.

Que faites vous quand vous n ’écrivez pas ?
Je nage et je lis.

Quel est le dernier livre que vous avez écrit ?
"On ne peut quand même pas en vouloir à la lune"


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois